Wikia One Punch-Man
Advertisement
Emoticon_stop.png Toute cette page dépasse l'animé. Ceux qui suivent exclusivement l'animé seront forcément spoilés en la lisant.

Pabrika (トンガラ, Tongara) est le chef de l'Escadron Privé de Rupin. Supersado l'enrôlera durant un temps dans les rangs de ses esclaves.

Apparence[]

Pabrika est un homme au visage long et au faciès déterminé. Ses cheveux sont bruns, courts et dressés. Il est vêtu de l'armure noire et blanche avec un logo d'éclair sur la poitrine gauche, typique de l'Escadron Privé de Rupin. Lorsque sa tenue est gonflée, elle perd ses ornements et devient complètement lisse et noire.

Sécatoroi lui a laissé une cicatrice définitive en forme de croix dont le centre est situé sur sa joue gauche, traversant son nez.

Galerie[]

Personnalité[]

Il répond aux ordres de Rupin et dispose de l'autorité sur son groupe armé. Sinon, Pabrika est au fond un couard qui n'hésite pas à s'humilier pour qu'on épargne sa vie. Ce n'est que lorsqu'il se sent en confiance qu'il reste imperturbable. Au combat, il n'a cependant une bonne synergie avec ceux qui ne font pas partie de son escouade, comme le montre son coup de coude à Iaïron. Il a tendance à se méfier des inconnus.

Pabrika peut se montrer légèrement sympathique en temps normal et capable de faire des taquineries, surtout avec Bushidozer. Il aime fanfaronner et vanter les habilités de l'Escadron Privé de Rupin. A l'inverse, il a trop honte pour avouer qu'il a été sincèrement pathétique devant l'Association des Monstres.

C'est un fan de Bogosse trop Craquant Masqué.

Il est de nature pessimiste vis-à-vis de la notion d'héroïsme. Pabrika est un homme cupide. Il n'a de ce fait pas de scrupules à travailler avec des voleurs. Néanmoins, il est tourmenté par les meurtres qu'il a dû commettre à la guerre, sur lesquels il s'est enrichi. Pabrika essayera dans ses derniers instants de faire un acte héroïque pour se racheter.

Histoire[]

Avant le début de l'histoire[]

Pabrika participa à une guerre en tant que mercenaire. Au front, il apprit à se méfier des inconnus, notamment parce que certains soldats ennemis se déguisaient en civils.[1] Au cours du conflit, Pabrika a été témoin de multiples situations cruelles et sanglantes. Lui-même tua beaucoup de gens et fut payé pour, ce qu'il regretta pour toute la vie.

Arc de l'Association des Monstres[]

Le patron Rupin fait appel à l'escadron parce que l'Association des Héros n'a toujours pas réagi à l'enlèvement de son fils Chenapon par l'Association des Monstres. Il leur promet que dès qu'ils auront ramené son fils ils seront récompensés de sorte que même leurs petits-enfants n'auront pas besoin de travailler. Sans tarder, les mercenaires se mettent en route.

fichus

Ils tuent dans la Ville Z 2 monstres, mais c'est alors qu'ils croisent le chemin d'un robot nommé G5. G5 les bat facilement et les emmène au siège de l'Association des Monstres.

Pabrika et ses collègues supplient à genoux en pleurant les monstres de ne pas les dévorer en jurant qu'ils ne recommenceront plus et pourraient même leur donner leur salaire. Scrutt leur rétorque qu'ils faisaient les fiers après avoir tué 2 de leurs membres et qu'ils sont osé les défier parce que c'était leur boulot, concluant qu'ils feraient mieux de mériter leur salaire jusqu'au bout. Pabrika rage d'avoir échoué comme ça et dit qu'ils se seraient déjà enfuis s'ils n'étaient seulement pas tombé sur ce robot. En entendant les monstres réclamer leur morts sous de nombreuses formes, l'équipe est paralysée de peur. Trois monstres se précipitent, mais ils se font couper en morceaux par un autre monstre : Sécatoroi. Il réclame son droit de torturer ces humains et entaille deux fois le visage de Pabrika qui gémit pour qu'il arrête de lui faire aussi mal. G5 propose de se servir d'eux et de leurs armures pour la guerre. Le sabreur refuse en insistant qu'ils sont trop faibles et qu'ils doivent sûrement préférer la mort. Princesse Supersado retient Sécatoroi en assurant qu'elle va les fouetter pour les dresser comme il se doit. Elle leur assène une volée de coups de fouets. Tous les mercenaires deviennent alors les esclaves de Princesse Supersado et activent dans leur rage l'extension de leurs armure.

Princesse Supersado les dresse le soir venu afin qu'ils soient prêts à se sacrifier pour essayer de tuer les héros.

Pabrika encaisse plusieurs taillades.

Le jour qui suit, Princesse Supersado et ses esclaves rencontrent dans un couloir de la base des héros de classe A. Princesse Supersado ordonne à ses serviteurs d'agiter leurs armes maintenant et de régler le cas de ces ennemis au plus vite. Pabrika ouvre sur le champ le feu avec son fusil. Il a à peine le temps de tirer 4 balles que Iaïron fonce sur lui en tranchant ses projectiles et le taillade plusieurs fois dans le dos. Son fusil est détruit. Pabrika est envoyé violemment contre un mur, mais il revient à la charge à coups de poing. Iaïron esquive en constatant qu'il n'a infligé que des dégâts superficiels à son armure. Ayant compris qu'ils sont sous l'influence de cette femme à cause d'un lavage de cerveau, Bushidozer s'écrie qu'ils doivent se réveiller. Les esclaves restent sourds à cet appel du héros. Pabrika essaye de frapper Travestoc avec Basilik, mais il échoue. L'équipe d'esclaves arrive pourtant à encercler les héros sabreurs. Finalement, le trio d'épéistes se replie tandis que Bogosse trop Craquant Masqué se prépare à affronter à son tour Princesse Supersado et sa bande.


Bushidozer neutralise Basilik et Pabrika.

Princesse Supersado propose à Bogosse Masqué un marché qui impliquerait possiblement qu'elle libère l'Escadron Privé de Rupin, mais le super-héros refuse.

Princesse Supersado donne ensuite l'ordre à ses esclaves d'attaquer. Ils se précipitent furieusement tous ensemble sur Bogosse Masqué. Au moment où la mêlée va se produire, une intervention inattendue des trois épéistes partis un peu plus tôt se produit. Pabrika est assailli sous ses pieds par Bushidozer. L'attaque de la drille d'air traverse le carrelage et projette Pabrika avec Basilik tête contre le plafond, ce qui les met KO.

Pabrika et ses camarades reprennent leurs esprits quelques instants plus tard. Alors qu'ils sont en train de se réjouir, Princesse Supersado, qui était soi-disant vaincue, lance une attaque surprise sur Bogosse trop Craquant Masqué alors qu'ils étaient tous les deux à l'écart du reste du groupe. Bogosse trop Craquant arrive cependant à la tuer rapidement, et il prétend que le coup qu'il a reçu était insignifiant. Barbane s'exclame en reconnaissant la célèbre star Bogosse trop Craquant Masqué, ce qui provoque aussitôt un attroupement de fans. Le premier héros de la classe A se débarrasse de leur compagnie en confiant aux trois épéistes le soin de les escorter jusqu'à ce qu'ils soient en sécurité.


Les mercenaires suivent un plan proposé par Iaïron en faisant semblant d'être encore hypnotisés et d'emmener les trois héros comme prisonniers. Pabrika tient en mains les armes de Travetoc et Iaïron pendant la marche. Ils passent à travers une salle remplie de monstres. Comme leur cortège fait se questionner les membres de l'Association des Monstres, Eztragon dit qu'ils font ça sur ordre de Princesse Supersado, et Pabrika complète l'explication en précisant qu'ils emmènent les prisonniers à Scrutt. Le plan semble fonctionner, mais au final, un des monstres veut tout de même s'emparer d'un des prisonniers pour le manger. Avant qu'il n'ait porté la main à Iaïron, Pabrika rend rapidement les armes à leurs propriétaires, et leur groupe passe à l'attaque en tuant tous les monstres à proximité. Pabrika clame à Iaïron qu'il l'avait prévenu que ça ne marcherait pas, mais Iaïron répond dépité qu'il croyait pourtant que ce plan avait une chance d'aboutir. Pabrika tue l'un de ses adversaires en le projetant très brutalement, tête vers le sol. Travestoc remarque que l'Escadron Privé de Rupin se bat avec une sorte de hargne, ce que Pabrika justifie ça (en montrant comme exemple l'enragée Safranne) par un problème : ils n'ont pas sauvé l'otage, et donc ils ne seront pas payés par leur employeur. Durant le combat, Pabrika est tellement sur ses gardes qu'il donne un coup de coude à Iaïron, alors que ce dernier ne faisait que lui poser la main sur l'épaule en voulant le prévenir d'un danger. Dans son geste, il esquive une attaque d'un monstre sabreur venant de sous ses pieds. Il dégaine un pistolet et tue en 3 balles le monstre. Pabrika signale au héros qu'il vient de renverser qu'il ne devrait pas recommencer ce geste, car il n'aime pas qu'on passe dans son dos

pendant qu'il travaille. Ses paroles choquent Travestoc qui crie qu'il n'a pas l'air de faire attention à ses alliés, ce qui est un comble pour un chef d'équipe. Bushidozer lui demande s'il ne les croit pas capables de les protéger, alors que ça fait partie de leur travail. Tout en s'excusant plus convenablement, Pabrika se remet à tirer sur les monstres. Il révèle qu'il a appris à se méfier de tout le monde au front, le genre de zone hostile où les ennemis se déguisent parfois en civils. Néanmoins, il doit admettre que les champs de bataille incluant des monstres et des héros fonctionnent différemment. Iaïron accepte ses excuses et promet de faire plus attention. Puis, Pabrika interpelle Bushidozer. Il évoque l'avoir observé plus tôt comme étant un type tellement fier qu'il n'arrive pas à faire semblant de pleurer. En conclusion, il lui conseille d'arrêter de s'attacher à cette fierté s'il veut survivre.

Sans crier gare, des pointes perforent le sol de la salle à divers endroits. Barbane est blessé par l'une d'elles. Iaïron, Travestoc et Bushidozer réagissent en tranchant le sol autour d'eux pour tomber au sous-sol inférieur. Avant de disparaître, Iaïron crie aux mercenaires et à Pabrika de se charger de leur étage en attendant de se retrouver.

Après qu'ils aient sécurisé le sous-sol, il appelle à travers le trou les trois hommes, qui viennent juste de gagner leur combat.

Ils ne tardent pas à se réunir en éliminant d'autres subordonnés de l'Association des Monstres. Pabrika se montre réellement impressionné par les prouesses de ces héros, qui continuent ici encore de couper facilement les monstres. Iaïron explique que c'est le fruit d'un entraînement avec leur mentor. Pabrika profite d'un moment de répit pour leur montrer une carte de visite de leur CMP. S'ils les rejoignaient, ils bénéficieraient d'un meilleur salaire que dans l'association, d'un statut profitable, et pourraient être mis en relation avec un manufacturier chez qui ils ont investi. Les escorteurs refusent poliment l'offre. Iaïron explique que leur travail de héros fait partie intégrante de leur entraînement, et n'a rien à voir avec un choix de carrière. Un peu déçu, le chef d'escadron garde sa carte. Leur capacité à maîtriser leur aura meurtrière les intéresse au plus haut point. Basilik déduit qu'elle aurait une certaine utilité en cas d'attaque surprise. C'est plus une question de contrôle de soi que de technique d'après Iaïron. Bushidozer demande en retour au groupe de mercenaires s'ils seraient intéressés de devenir des super-héros et suivre la voie de l'épée. Cette proposition le fait sourire et répondre que ces histoires de codes et de justice ne sont pas son genre. Il ne pense pas qu'ils soient en mesure de lui apprendre ce qu'est la justice, alors que lui et ses collègues ont déjà vécu l'enfer. Iaïron accepte son point de vue. Pabrika s'adresse à Bushidozer pour lui indiquer que s'il acceptait son offre, on lui apprendrait à convenablement verser des larmes de crocodile, ce qui énerve le 4ème de classe A qui répète vivement qu'il refuse de les rejoindre. Pabrika insiste en évoquant qu'il aurait pris une bonne leçon en voyant comment ils ont joué devant les monstres lorsqu'ils ont été capturés. Il se tourne à ce moment vers son groupe, et tous approuvent en souriant ce qu'il vient de dire. Or, Pabrika, qui s'attendait à d'autres réactions, commence à angoisser silencieusement en songeant qu'il eut été le seul à pleurer pathétiquement pour de vrai. Il décide donc de continuer son manège sans révéler sa honte.

Pour la deuxième fois, ils mettent à exécution le plan de Iaïron. Arrivés devant un barrage de monstres, l'un d'entre eux demande un mot de passe. Butant ainsi sur un obstacle, ils abandonnent vite le plan et attaquent comme la fois précédente. Les héros et mercenaires massacrent

Hydromal Naturel sortant de captivité

les monstres sans difficulté, mais ils voient fuir Maître Joe. Pabrika le poursuit en compagnie des trois super-héros. En suivant la piste de sang laissée par le monstre de niveau Tigre, ils s'introduisent dans une longue salle des coffres. Pabrika est alléché par cette banque qui doit permettre de rémunérer les troupes. Bushidozer lui dit que ce n'est pas le moment de penser investissement. Tout en courant, Pabrika utilise un appareil pour enregistrer la localisation de cet endroit, histoire de revendre cette information à un groupe de voleurs, ce qui choque le quatrième héros de classe A. Celui-ci se rend compte que Pabrika voulait l'entraîner dans ses salles affaires criminelles, mais Pabrika lui rappelle que ce n'est pas en étant des saints qu'ils vont gagner leur croûte. Plus loin, Pabrika retrouve le fuyard et lui loge trois balles de pistolet dans le dos. Iaïron ordonne au quatuor de s'arrêter, car il est inquiété parce que fait le monstre dans ce coffre-fort en particulier. Maître Joe déclare qu'ils arrivent trop tard : il est sur le point de libérer le plus terrifiant des lieutenants de l'association pour qu'il les tue. Le monstre appuie dans le même laps de temps sur un levier, ce qui ouvre le robinet d'un grand aquarium qui se trouvait dans cette pièce. L'eau se déverse en bas du parvis du coffre-fort, ce qui permet à des poissons carnivores de dévorer le corps du monstre blessé en quelques secondes. Pabrika et ses accompagnateurs restent au seuil du coffre-fort en tuant les poissons qui les approchent de trop près. Travestoc et Bushidozer se demandent si le lieutenant évoqué plus tôt était ce banc de poissons, mais Iaïron abrège leurs réflexions en ordonnant qu'ils ferment la porte pour éviter le combat. Ils sortent et commencent à pousser la porte blindée, mais leurs efforts sont stoppés nets. Ils s'aperçoivent qu'un

corps entièrement composé d'eau a bloqué la porte et passe par l'ouverture. Iaïron officialise la mauvaise nouvelle : le lieutenant, ce n'étaient pas les poissons, c'était l'eau ! Pabrika et les trois autres se jettent en arrière dans le couloir en esquivant des rayons d'eau ou en tuant d'autres Poissons Docteurs Fous. Devant la puissance du grand monstre, Iaïron les incite à se cacher derrière de gros obstacles comme des murs. Hydromal Naturel, le monstre de niveau Dragon, est en train de les poursuivre dans le couloir de la salle des coffres en tirant de multiples rayons d'eau sous pression. En attendant d'avoir une meilleure idée de comment combattre cette créature d'eau, Iaïron ordonne qu'ils restent calmes où ils sont. Hydromal Naturel cesse bientôt de tirer, mais Pabrika décide de tenter de viser ses yeux. A peine se met-il à découvert et tire-t-il qu'Hydromal Naturel (dont il rate de peu les yeux avec ses projectiles) tire un rayon qui transperce de part en part le ventre de Pabrika en dépit de son armure. Le mercenaire tombe à genoux à cause de la douleur. Bushidozer court vers lui pour l'aider, mais cela déclenche une autre réaction du monstre aqueux qui tire plus de rayons. Bushidozer est pris au dépourvu, mais Pabrika a un court instant pour réagir : il pousse brusquement Bushidozer, et encaisse seul trois rayons par le flanc. Il perd beaucoup de sang. Les deux autres héros de classe A arrivent à l'évacuer dans un couloir latéral. Quand Bushidozer les rejoints, Travestoc lui fait signe qu'il n'y a aucun espoir pour Pabrika. Dans son agonie, Pabrika se blâme d'avoir essayé de ressembler aux héros qu'il méprisait en temps normal pour leur irrationalité. Bushidozer est terriblement désolé de n'avoir pas réussi à le protéger. Pabrika continue de parler de lui en confessant qu'il a tué pendant la guerre pour de l'argent. Puis, il les pousse à le laisser allongé là, pendant que l'eau s'infiltre dans ce couloir, signifiant qu'Hydromal Naturel approche. Il leur rappelle ultimement qu'il s'appelle Pabrika, et en réponse, ils lui donnent tristement leurs noms de héros : Bushidozer, Iaïron, et Travestoc. Pour conclure, Pabrika leur confie son escadron. Ils acceptent et partent en courant. Dans ses derniers instants, Pabrika se traite d'idiot pour avoir envisagé de jouer le héros, alors qu'il a vu combien le monde est pourri du temps de la guerre. Il ne croyait ni aux héros, ni aux sauveurs. Les Poissons Docteurs Fous se jettent sur lui et dévorent son corps.

Compétences & Pouvoirs[]

Compétences brutes[]

Force
surhumain

Grâce au gonflement spécial de sa tenue de combat, Pabrika peut atteindre une force dangereuse.


Résistance
élevé

En heurtant de la tête un mur après avoir été propulsé par le choc du sabre de Iaïron, Pabrika a été à peine blessé.


Précision
élevé

Pabrika est plutôt bon tireur à courte distance.


Réflexes
élevé

Pabrika a des réflexes assez bon pour éviter une tentative d'attaque surprise d'un ennemi et riposter tout de suite après.


Endurance
élevé

Pabrika pouvait apparemment survivre un certain temps avec un trou causé par un rayon d'Hydromal Naturel dans son ventre, mais pas certainement à quatre.


Talents[]

Art martial inconnu
élevé

Pabrika est assez doué en arts martiaux selon Iaïron, c'est pourquoi il est un combattant habile au corps-à-corps.


Équipement[]

Tenue de combat (バトルスーツ, Batoru sūtsu)[]

Son armure serait faite dans une technologie très avancée. Rupin prétend qu'elle accorde plus de puissance qu'aux héros ordinaires.

  • Décuplement musculaire : Cette armure possède une capacité spéciale qui consiste à se gonfler pour augmenter fortement la puissance physique. Avec cette fonction, Pabrika est capable d'opposer un combat long et compliqué à des héros de classe A d'élite.

Fusil[]

Pabrika porte un fusil de style étrange au poing. Il a été détruit par Iaïron au cours de leur échange.

Pistolets[]

Il possède des armes secondaires, des pistolets puissants, capables de trouer les monstres.

Combats[]

Adversaires
Escadron Privé de Rupin
VS
2 monstres
Vainqueur(s)
Contexte
Mort(s)
Escadron Privé de Rupin
2 monstres
Mutilation(s)

Adversaires
Escadron Privé de Rupin
VS[2]
G5
Vainqueur(s)
Contexte
Mort(s)
G5
Mutilation(s)

Adversaires
Esclaves de Supersado
VS[3]
Iaïron

Bushidozer

Vainqueur(s)
Contexte
Mort(s)
Interrompu
Mutilation(s)

Adversaires
Esclaves de Supersadodésarmés
VS[4]
Bogosse trop Craquant Masqué

Travestoc


Bushidozer

Vainqueur(s)
Contexte
Mort(s)
Bogosse trop Craquant Masquéblessé


Iaïron


Travestoc


Bushidozer

Victoire éclair
Mutilation(s)

Adversaires
Escadron Privé de Rupin

Travestoc


Bushidozer

VS
monstres
Vainqueur(s)
Contexte
Mort(s)
Escadron Privé de Rupin


Iaïron


Travestoc


Bushidozer

monstres
Mutilation(s)

Adversaires
Escadron Privé de Rupin


Iaïronblessé


Travestocblessé


Bushidozerblessé

VS[5]
monstres
Vainqueur(s)
Contexte
Mort(s)
Escadron Privé de Rupin


Iaïronblessé


Travestocblessé


Bushidozerblessé

monstres
Mutilation(s)

Adversaires
Escadron Privé de Rupin


Iaïronblessé


Travestocblessé


Bushidozerblessé

VS[6]
monstres
Vainqueur(s)
Contexte
Mort(s)
Escadron Privé de Rupin


Iaïronblessé


Travestocblessé


Bushidozerblessé

monstres
Mutilation(s)

Adversaires
Escadron Privé de Rupin


Iaïronblessé


Travestocblessé


Bushidozerblessé

VS[6]
Hydromal Naturel
Vainqueur(s)
Contexte
Mort(s)
Hydromal Naturel


Poissons Docteurs Fous
plusieurs Poissons Docteurs Fous


Pabrika
Mutilation(s)

Détails supplémentaires[]

  • Son nom en VF est inspiré du paprika, sorte de poudre de piment doux, tandis que son nom japonais est inspiré du piment rouge qui se dit "togarashi".
  • Pabrika mourrait dans une première version avec le reste de l'Escadron Privé de Rupin contre Bogosse trop Craquant Masqué.[4]

Références[]

Navigation[]

Civils & forces de l'ordre
Canon
AnètheBaboumBarbaneBasilikBaurgneBombBouffiCharankoChenapon
CommentateurCyborgorillaDirecteur d'AlcatrashEmployé barbuEmployé à lunettes
EztragonFalotLa fille d'un cadre de l'Association des HérosGaloche
Gamin avec un menton fendu comme un culGatlinGenusGrassousGrimasse
GrisbiJakmenKicérienKidobLe Loup-garouLing LingMentaïMoustiep
OuraganePabrikaRidmaRupinSabu et YôSafranneSauleySésane
SuichoSuikoSuiryûSytchTatsuZakosZanbaïZenko
Hors-série
CléopâtreLe drapierFrankJaguarKumaLéoMcCoyNathalie V9Présentatrice
Advertisement