FANDOM


Emoticon_stop.png Du contenu de cette page dépasse l'animé. Un bouton [afficher] dissimule les spoils.
Ne sont pas garantis sans spoils : les infoboxes, les tableaux, la liste des catégories et les galeries.

Grimasse (ニガムシ, Nigamushi) est un artiste martial anciennement disciple au Dojo du Poing destructeur fluctuant de Bang. Il a créé son propre art martial : le Kenpô grimacier, et il tente sa chance au 22ème Super Fight.

ApparenceModifier

Grimasse est un homme grand et musclé (surtout au niveau des bras), dépassant Saitama de plusieurs têtes. Il a des cheveux bruns et très court, presque rasés sur les côtés, dont le dessus est taillé en deux petites pointes sur les rebords. Son large visage aigri (auquel il doit son nom) est doté : d'énormes sourcils en forme de "L", d'un petit nez crochu, d'une petite bouche avec de grosses lèvres, et enfin d'un énorme menton bourru.

D'après des illustrations dans le tome 14, dans la vie courante, Grimasse porte des grandes lunettes rondes à cause de sa myopie. Sa tenue comporte : des sandales de bois à talons surélevés, un polo clair et un pantalon à ceinture dotée d'une boucle métallique.

GalerieModifier

PersonnalitéModifier

Grimasse est prétentieux qui espère prouver au monde qu'il est fort et qu'il n'a pas peur de Garoh. Dommage pour lui, il est stressé de se montrer en public dans un grand événement. Il ne se dérange pas pour charrier Charanko sur sa faible force en lui rappelant les petites humiliations qu'il subissait par le passé lors des entraînements. Alors qu'ils ne sont plus de la même école d'arts martiaux, Grimasse veut qu'il le considère toujours comme son supérieur hiérarchique, mais il reste bienveillant à son égard.

Il respecte beaucoup Bang et déteste que des imbéciles ou des personnes trop présomptueuses (bien que lui-même le soit) comme Zakos ne reconnaissent pas sa valeur.

En combat, il prend toujours ses adversaires très au sérieux. Grimasse s'est montré cordial à la fin de son combat avec Jakmen, preuve qu'il n'abuse pas de son statut de vainqueur en méprisant ses ennemis.

L'un de ses défauts est qu'il est naïf et qu'il manque de perspicacité. Même après que la supercherie du faux Charanko ait été révélée, il a cru que sa perruque signifiait seulement qu'il cachait sa calvitie par honte.[1]

Emoticon_stop.pngSPOIL

Depuis l'attaque sur le stade par les monstres, Grimasse a un blocage fondé sur la peur des monstres.

HistoireModifier

Avant le début de l'histoireModifier

Grimasse fit partie du Dojo du Poing destructeur fluctuant du grand maître Bang. Il victimisa parmi les élèves Charanko (le mouton noir du dojo) avec ses techniques de strangulation.
Jour de la révolte de Garoh

le jour du drame au dojo

Il remarqua que Garoh s'était absenté le jour même où eut lieu le 21ème Super Fight, et il fit facilement le rapprochement avec le Loup-garou qui l'avait remporté. Un jour, alors que Bang et Charanko étaient absents, au beau milieu d'un entraînement, Garoh, qui était à côté de Grimasse, rompit la formation. Il déclara alors qu'il n'avait plus rien à apprendre et qu'il voulait un vrai combat. Garoh déclencha alors une bagarre à l'issue de laquelle il vainquit la moitié des élèves, qui finirent à l'hôpital, et mit en fuite l'autre partie. Après cette journée, Grimasse fut le premier à quitter l'enseignement du Poing destructeur fluctuant. Tous les autres élèves victimes de Garoh l'imitèrent.

Il fonda par la suite son propre style de combat : le Kenpô grimacier.

Arc du Super FightModifier

Un an après l'incident au Dojo du Poing destructeur fluctuant, Grimasse s'inscrit au 22ème Super Fight. Une fois dans les couloirs de l'arène de la Ville C, il va voir une de ses vieilles connaissances qui y participe aussi, il s'agit de Charanko. Il arrive alors dans la salle d'attente réservée à Charanko. A peine entré, il lui fait des reproches sur sa singulière inscription, à savoir que "le Poing destructeur fluctuant" est devenu "le Poing du tracteur flatulent". Son ami, qui cache timidement sa tête derrière une feuille lui répond que c'est parce qu'il n'a jamais réellement aimé le vrai nom. Le problème d'après Grimasse, est que Saitama pourrait se faire blâmer par certaines personnes. Si Bang avait autrefois remporté le tournoi et fait la renommée de son dojo, celui qui
Saitama flippe devant Grimasse

Grimasse discute avec Charanko avant le tournoi.

s'est fait passer pour le Loup-garou en remportant le tournoi 6 mois plus tôt a conduit à l'interdiction des déguisements et de l'usage des pseudonymes au Super Fight. Donc, en mentant, "Charanko" court le risque de la disqualification. Charanko insinue que les arbitres se fâcheraient après lui, mais Grimasse va jusqu'à supposer qu'ils pourraient appeler la police. Prenant une chaise pour s'asseoir à côté de son ancien camarade, Grimasse explique ses soupçons sur le l'imposteur du précédent tournoi. Il soupçonne à coup sûr Garoh, indiquant qu'il a reconnu son style de combat et que comme par hasard il était absent du dojo de Bang cette même journée. Puis, Grimasse s'enorgueillit en énonçant qu'il fera comme s'il se battait contre Garoh lors du Super Fight. Une fois champion, il pourra parler d’égal-à-égal avec Bang. C'est alors qu'il aborde le sujet de ce même maître dont il fut l'élève : si Charanko a changé le nom de son dojo, cela suppose qu'il participe au Super Fight sans l'accord de Bang. Il rit même en sachant que dans l’ancien temps Charanko n'était que le cobaye aux techniques de strangulation, ce qui ne lui donne guère de chances de victoire. C'est aussi invraisemblable qu'il soit le dernier disciple de maître Bang.

Remémorant son passé, en particulier le jour où Garoh déclencha la bagarre, il évoque que Charanko a eu de la chance d'être absent ce jour-là. Lui et les autres élèves ont subi la colère de Garoh, qu'il ne considère même plus comme un humain. A cet instant, le jeune homme prend la parole et réplique que Grimasse prend ça pour excuse à sa lâcheté car Charanko lui-même a osé affronté Garoh. Cette déclaration choque Grimasse. Son camarade va jusqu'à dire qu'il sera qui corrigera le Monstre. Sans rien saisir, Grimasse l'entend surenchérir en l'avertissant qu'il n'a pas à se prendre pour quelqu’un de plus fort qu'il ne l'est et encore moins son supérieur à lui. Après avoir entendu tout ça, Grimasse se lève et dit que si tous deux gagnent continuellement lors de ce tournoi ils devraient s'affronter. Grimasse lui montrera ce qu'est un vrai combat. Il sort de la salle.

Grimasse frappe à la porte de la salle
Zakos parle à Charanko et Grimasse

l'impertinent Zakos

d'attente en prévenant Charanko qu'il va mettre le défilé d'ouverture en retard. Son ami se presse de le rejoindre.

Lors de la cérémonie d'ouverture, où Grimasse est présenté parmi les participants, il a du mal à retenir sa gêne d'être vu en public. De retour dans le couloir, Grimasse s’appuie contre un mur en essayant de se calmer. Charanko a remarqué son tract, mais il refuse de l'admettre et fait remarquer qu'il ne devrait pas l’appeler "le vieux" comme il vient de faire puisqu'ils sont du même âge. C'est alors que Zakos les rejoint pour essayer de dissuader Charanko de l'affronter. Mais ce dernier dit au grand gaillard qu'il n'a pas à se laisser intimider, ce qui l'irrite et l'oblige à faire comprendre à son ex-camarade que c'est à lui qu'on s'adresse en fait. Quand Zakos fait remarquer le nœud papillon nouant la ceinture de Charanko, gêné, Grimasse se sent obligé de faire le nœud à la place de son incapable d'ancien camarade. Ayant de gros doutes sur ce "Charanko", il veut savoir la manière dont il a obtenu son ticket de participation au Super Fight. Heureusement pour "Charanko" qui transpire d'inquiétude, l'ancien élève de Bang explique qu'il fait partie du dojo auquel il a appartenu lui-même.

Zakos commence à médire sur Bang, ce dernier ayant été convié comme juge au 22ème Super Fight à la surprise de Grimasse. Selon Zakos, il aura visiblement abandonné la voie des arts martiaux pour une pseudo-passion de héros qui n'est pas digne de sa réputation. Outré par ces propos, Grimasse s'indigne aussi de voir que Charanko ne répond rien, car lui au moins il est encore disciple de Bang. Ayant à peine écouté, le garçon roux dit que Zakos peut parler comme il veut, sa seule attente est de voir comment Zakos va le combattre, mais il n'a pas l'impression qu'il soit fort. Cette dernière réplique amuse Grimasse. Zakos, blessé dans sa fierté, a hâte de démolir son ennemi au 1er tour.

Yamcha Zakos

Zakos battu et humilié

Plus tard, une fois que Éclairomax l'a emporté facilement sur Ling Ling, Grimasse entend Charanko lui demander ce que signifie le terme employé par le commentateur pour désigner le héros de classe A. S'étonnant qu'il ne soit pas au courant, Grimasse explique que ceux dont tout le monde ne s'attend pas à de grandes performances sont des outsiders, le statut de héros n'étant pas considéré significatif plus de la force que d'une chose à la mode. Quand Charanko veut savoir si ça s'applique à Croc d'Argent, Grimasse admet que c'est une exception puisqu'il a prouvé ce qu'il valait au monde des arts martiaux.

Dès que Suiryû se dirige vers le ring, Grimasse constate que l'atmosphère dans l'arène entière a changé. Tout le monde admire ce champion. Peu après, Grimasse est abasourdi en voyant Suiryû vaincre Éclairomax en un coup de pied. Quand il remarque que Charanko n'est pas impressionné, il se dit qu'il n'est rien qu'un amateur.

Son tour arrive. Il monte sur le plateau et se positionne devant Jakmen. Son ancien camarade de dojo l'encourage, mais Grimasse répond (en laissant paraître son stress) qu'ayant été le n°2 des élèves de Bang, sa victoire est déjà assurée. En vérité, il a un peu d'inquiétude vis-à-vis du lutteur baraqué. Il se rassure en
Jakmen et Grimasse bons amis

Grimasse et Jakmen devenus amis

se persuadant qu'il doit être le plus fort.

Suite à un combat décrit comme équilibré, où chacun fait preuve d'efforts, Grimasse gagne par abandon de Jakmen qui était bloqué par son étranglement. Tout le public apprécie ce combat loyal qui se conclut dans la joie entre les deux adversaires.

Charanko va le retrouver hors du ring et lui demande s'il a gagné. Alors que Grimasse répond en se vantant comme à son habitude, Charanko dit qu'il avait dû aller aux toilettes et qu'il n'a rien vu de ses "exploits". Grimasse est vexé, mais il ne manque pas de le mettre en garde contre son prochain ennemi : Bakuzan. Malheureusement, Charanko ne l'écoute pas, trop occupé à renouer sa ceinture. Grimasse regarde avec beaucoup d'inquiétude le début du combat entre son camarade et le démon, qui pour l'instant ne bat pas encore son plein. Quelques instants plus tard le dénouement soudain du combat, c'est-à-dire la victoire de Charanko en un seul coup qui propulse son ennemi hors de la zone de combat, rend Grimasse abasourdi et confus.

Grimasse battu par Charanko

Pour info : c'est le trou de Bakuzan à côté.

Pourtant, quand c'est à leur tour de se battre entre eux, Grimasse s'est persuadé que son camarade n'a gagné que par chance et le défie avec plein d'assurance... Une fois Grimasse planté dans le sol (à un mètre du trou laissé par Bakuzan), Charanko est officiellement en demi-finale.

Grimasse rejoint Charanko aux toilettes où il le retrouve devant le miroir des lavabos. Grimasse demande s'il est nerveux pour la suite, et Charanko répond que oui. Grimasse lui annonce la défaite de Volten qui s'est avéré bien loin du niveau de son adversaire. Suiryû est dès lors finaliste, mais avant de s'y frotter, Charanko doit faire face au terrible Choze. L'ayant observé, Grimasse a déduit qu'il se retient depuis le début du tournoi et qu'il pourrait être l'outsider le plus puissant. Choze a failli tuer ses ennemis précédents, mais il n'était pas encore sérieux. Grimasse le soupçonne même d'être plus terrible que Bakuzan, alors il recommande à son ami d'être très prudent.

Bien évidement, le combat de Charanko est bâclé en une attaque seulement 2 secondes après le signal de l'arbitre. Au banc des vaincus avec Zakos et Ling Ling, Grimasse commence à se vexer qu'un gars aussi bizarre risque de gagner le Super Fight. A présent, c'est l'heure de la finale.

Le combat est censé avoir commencé, mais Suiryû et Charanko discutent en messe basse. Les perdants sur le banc commencent à s'impatienter. Grimasse suppose qu'ils se remémorent les manches précédentes.

Quand Charanko subit plusieurs coups, Grimasse prend peur. La résistance phénoménale de son camarade le laisse hébété. Il commence alors à croire en la victoire de Charanko, mais Max le contredit. Max et Vipaire font comprendre à tous les perdants en spectateurs que Suiryû se retient. Il garde encore cachée sa vraie force.
Grimasse, Zakos, Mentaï et Ling Ling

Grimasse assiste à la finale en compagnie de : Zakos, Mentaï et Ling Ling.

Tout-à-coup, un coup de pied de Suiryû arrache la tête de Charanko. Le public et Grimasse sont horrifiés, avant de s'apercevoir que c'est en fait une perruque qui est tombée du crâne de Charanko.

Au moment où Charanko est disqualifié pour usage de déguisement, Grimasse croit qu'il cachait sa cécité chauvine avec cette perruque, mais Zakos répond que ce serait plutôt parce que c'est un imposteur. Ce n'est pas pour autant que le Suiryû ne reprendra pas ses attaques sur cet homme qui risque de l'humilier. L'intensité maximale du combat est atteinte quand Suiryû déchainera sérieusement toutes ses forces. Grimasse sera impressionné notamment par le Poing nébuleux du dragon céleste qui fait accessoirement léviter Suiryû, ce que Éclairomax explique par sa vitesse de rotation. Et pourtant, Charanko s'en sort vainqueur en un coup, sauf que tout le monde remarque qu'il a perdu sa ceinture volée par Suiryû. Grimasse lui crie de se rhabiller convenablement. Charanko s'enfuit avec les vigiles à ses trousses.

Présent à la cérémonie finale en l'honneur de Suiryû, cette partie du tournoi est interrompue quand on annonce avec détresse la défaite des vigiles dans les couloirs. Les Trois Corneilles apparaissent ensuite pour se poser devant les participants du Super Fight. Dans leurs bras, ces gros volatiles détiennent les combattants gravement blessés : Logic, Bouffi et Baboum. Grimasse est indigné que Benpatsu les lâche en courant vers la porte des participants, mais Éclairomax leur conseille d'en faire autant pour laisser les héros combattre les monstres. Malheureusement, Benpatsu est renvoyé à leurs pieds par une créature géante qui franchit la grande porte. Ce monstre déclare qu'il compte transformer tous les artistes martiaux du tournoi en monstres.

Ce monstre les traite de faibles faisant déshonneur aux arts martiaux, mais il est certain qu'ils seront décents en monstres. Les deux héros de classe A dans le groupe défient ce nouvel arrivant en disant qu'ils n'ont pas compris ce qu'il a dit. Un coup de pied de l'ennemi de niveau Dragon suffit à les balayer. Demandant leur attention, le monstre donne son nom : Mutant, lieutenant de l'Association des Monstres. Plusieurs personnes le reconnaissent alors comme le premier champion du Super Fight, ce qu'il confirme. Il a un jour été battu et capturé par l'Association des Monstres, et comme ces monstres lui ont proposé de devenir un monstre lui aussi, il a accepté. Mutant voulait devenir plus, fort, et se débarrasser de son humanité était une façon de détruire ses limites. Maintenant, il leur jette un chargement pour eux, à savoir des cellules de monstre. Ils doivent en manger de leur propre geste pour devenir des monstres et rejoindre l'organisation, ou sinon il les tuera. Logic se jette sans réfléchir et la dévore pour devenir, sous leurs yeux empreints de peur, un monstre. Suite à ça, Logic se venge de Bouffi, ce qui est succédé par l'intervention de Choze qui lui démolit la nuque d'un mouvement vif.

Jakmen frappé par Choze

Jakmen est frappé par Choze.

Comme il se doute du potentiel d'évolution procuré par les bulbes étranges, Choze en mange une. Grimasse est comme les autres épouvanté par cette scène. En ayant décrit ses nouvelles sensations de monstre, Choze attaque Jakmen qui finit KO en un seul coup au désarroi de Grimasse. Choze désire à tout prix utiliser cette force ultime pour tuer celui qui l'a humilié : Charanko. Mutant reconnaît le beau potentiel de Choze et décrit que le résultat de la monstrification dépend bien du matériel. Grimasse résistera à la réitération du marché de Mutant, ce qui ne sera pas le cas de Benpatsu, Hamkichi et Volten. La peur envahit tous les artistes martiaux restant, mais Suiryû se porte volontaire pour tout régler en battant ces monstres.

Grimasse regarde Suiryû s'avancer contre les monstres après qu'il leur ait demandé de faire ce qu'ils voulaient, même si c'était regarder les oiseaux derrière eux. Suiryû remporte facilement la victoire contre Benpatsu, Hamkichi et Volten.

Suiryu affronte Choze, qui à la surprise générale, s'est élevé à un niveau égal à celui de Suiryû. Il produit alors une boule d'énergie entre ses cornes pour exterminer la vermine qui ne correspond pas à son idéal racial. Grimasse panique à ce moment, mais Suiryû parvient à bloquer la Boule d'Énergie-Extermination des Races Inférieures avec une immense difficulté pour la dévier ensuite vers le ciel où elle explose sans blesser personne. Au final, Suiryû remporte une victoire après un combat spectaculaire à un rythme impossible à suivre des yeux pour Grimasse et les autres spectateurs.

Lorsque que Suiryû reçoit une seconde offre pour devenir un monstre, avec en plus la garantie qu'il deviendrait un lieutenant de l'Association des Monstres, Grimasse angoisse. Suiryû saisit une cellule de monstre, montrant de l'intérêt à une société sans contraintes où il serait complètement libre. Grimasse et ses amis paniquent, mais au dernier moment, Suiryû n'avale pas la cellule et la balance à la figure du monstre en expliquant qu'il n'a pas l'intention de devenir un truc moche comme lui. Ils explosent d'enthousiasme en voyant Suiryû attaquer l'ancien champion avec son Poing nébuleux du dragon céleste en pleine face.
Les Trois Corneilles attaquent les autres participants du tournoi

Grimasse balayé avec Zakos et Ling Ling

Cependant, Mutant met l'effronté au tapis d'un seul coup de poing en lui annonçant qu'il va mourir.

Suiryû est désormais en difficulté contre le monstre de niveau Dragon. Entretemps, les Trois Corneilles se mettent à attaquer Grimasse et les autres combattants d'arts martiaux. Ils se feront battre et assommés, dans un affrontement à sens unique.

Arc de l'Association des MonstresModifier

Grimasse, Zakos et Ling Ling à l'hôpital

Grimasse se tient au courant de la menace à l'hôpital.

Grimasse est dans la même chambre d'hôpital que Zakos. Ils regardent les informations télévisées qui délivrent tous les enjeux de la déclaration de guerre de l'Association des Monstres. Grimasse n'en revient pas de la crise provoquée par ces monstres qui les ont attaqué. Zakos dit qu'ils sont trop faibles pour faire quoi que ce soit. Ils doivent s'en remettre aux héros.

Emoticon_stop.pngSPOIL

En apprenant que des héros quittent en masse l'hôpital dans la soirée de la journée où a commencé la bataille entre l'Association des Héros et l'Association des Monstres, Grimasse et ses deux camarades de chambre,
Grimasse, Zakos et Ling Ling aimeraient partir se battre

Ling Ling, Zakos et Grimasse aimeraient aussi combattre les monstres.

Zakos et Ling Ling, se préparent à partir eux aussi. Ils ont envie de défendre leur fierté d'artistes martiaux. Cependant, alors qu'ils sont prêts sur le plan matériel, ils sont incapables de se résoudre à passer à l'acte. Ils sont encore troublés par le souvenir que leur a laissé Mutant. Suiryû rentre à ce moment dans leur chambre, se déplaçant avec des béquilles. Il leur dit que ce n'est clairement pas leur heure. Bien que Ling Ling proteste, Suiryû voit bien que sa détermination ne couvre pas sa propre peur. Les héros tirent leur valeur de leur sang-froid et en sont particulièrement déterminés. Ils s'approchent de la fenêtre avec lui pour regarder partir les héros. Suiryû conclut qu'ils doivent se contenter pour l'instant d'entraîner leur mental et leur physique. Suiryû annonce qu'il a envie de devenir un héros.

Compétences & PouvoirsModifier

TalentsModifier

Poing destructeur fluctuant (流水岩砕拳, Ryūsui Gansai-ken)
i
n
d
é
f
i
n
i

Pour avoir été élève de Bang, Grimasse est censé connaître l'art du Poing destructeur fluctuant.


Kenpô grimacier (ニガムシ流拳法, Nigamushi-Ryū Kenpō)
élevé

Il a lui-même inventé cet art martial dont on ne sait pas grand-chose. Il y excelle un minimum puisqu'il a battu Jakmen, un combattant plus musclé qu'un humain ordinaire.

  • Étranglement (絞殺, Kousatsu) : Grimasse étrangle son ennemi. Cette technique a un côté intimidant qui peut obliger l'ennemi à abandonner.


CombatsModifier

Adversaires
Vainqueurs
Contexte
Élèves du Dojo du Poing destructeur fluctuant
VS
Garoh
Garoh
Grimasse
VS
Jakmen[2]
Grimasse
Abandon
Grimasse
VS
Charanko[3]
Charanko
One-Shot
Grimasse

Gatlin


Ling Ling


Mentaï


Zakos


Baboumblessé
VS
les Trois Corneilles[4]
les Trois Corneilles


Différences manga/animéModifier

  • Contrairement au manga qui ne fait que citer de la bouche du commentateur l'issue du combat, on voit dans l'animé Grimasse aider Jakmen à se relever après l'avoir battu, puis ils pleurent de joie après leu beau combat.[5]
  • Dans l'animé, Grimasse ne dit pas à Charanko qu'il a eu de la chance contre Bakuzan. Il ne fait pas non plus de commentaire sur sa victoire rapide contre Choze. Pendant la finale, ses seuls commentaires conservés sont celui pendant la conversation entre les deux combattants et celui où il croit encore que l'imposteur est le vrai Charanko. De plus, il avertit dans l'animé Charanko qu'il doit esquiver l'attaque finale de Suiryû.[6]
  • Dans l'animé, Grimasse prend la réplique que Mentaï avait dans le manga, consistant à douter de ce qu'ils devraient faire après avoir vu plusieurs participants manger des cellules de monstre.[7]
  • Uniquement dans l'animé, Ling Ling regarde la télévision dans la même chambre d'hôpital que Zakos et Grimasse.[8]
  • Dans l'animé, on voit le jour où Garoh arrive au Dojo du Poing destructeur fluctuant. En entendant le jeune garçon demander au "vieux" si il est fort, Grimasse lui demande de se montrer plus poli. Garoh tombe bizarrement de sommeil sur le plancher du dojo l'instant d'après. Grimasse demande à son maître s'il doit virer cet enfant, ce à quoi Bang répond gentiment que Grimasse devrait attendre qu'il se réveille pour lui donner à manger.[9]

Détails supplémentairesModifier

  • Dans les illustrations du tome 14, on apprend que Grimasse est myope, ce qui explique pourquoi il fronce tout le temps ses yeux quand il ne porte pas ses lunettes. De plus, il n'est pas habile pour les techniques de jambes.

RéférencesModifier

NavigationModifier

Civils & forces de l'ordre
Canon
AnètheBaboumBarbaneBasilikBaurgneBombBouffiCharankoChenapon
CommentateurCyborgorillaDirecteur d'AlcatrashEmployé barbuEmployé à lunettes
EztragonFalotLa fille d'un cadre de l'Association des HérosGaloche
Gamin avec un menton fendu comme un culGatlinGenusGrassousGrimasse
GrisbiJakmenKicérienKidobLe Loup-garouLing LingMentaïMoustiep
OuraganePabrikaRidmaRupinSabu et YôSafranneSauleySésane
SuiryûSytchTatsuZakosZanbaïZenko
Hors-série
CléopâtreLe drapierFrankJaguarKumaLéoMcCoyNathalie V9Présentatrice
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .