FANDOM


Bakuzan (バクザン, Bakuzan) est un artiste martial participant au Super Fight, déjà double-champion. Il a obtenu le titre de "l'homme le plus fort de l'histoire du Super Fight (スーパーファイト史上最強, Sūpā Faito shijō saikyō)", et on l'appelle aussi "le démon (鬼サ, Oni)". Au 22ème Super Fight, il en est à sa 3ème participation. Mutant le recrutera dans l'Association des Monstres et l'estimera au niveau de fléau Dragon.

ApparenceModifier

C'est un homme et musclé. Sa coiffure brune est désordonnée avec des rouflaquettes, des sourcils et un bouc touffus. Il affiche toujours un air haineux. Bakuzan porte un kimono complet blanc sans manches aux bras (étant déchirées) dont les bordures sont colorées, et noué par une ceinture. Il est pieds nus.

Après monstrification, Bakuzan mesure environ 8 mètres de haut. Il a sous cette forme une peau claire parsemée de fourrure brune, montrant des muscles très développés et quatre bras. 8 piques ont poussé : une par épaule, une sur le haut de son crâne, et sur par coude. Il a aussi trois queues de fourrure rayée en bas du dos. Ses doigts et orteils ont des ongles crochus. Son pantalon blanc déchiré a maintenant la proportion d'un short, et il ne porte rien d'autre. Ses yeux sont rouges. Sa dentition est devenue pointue et son bouc s'est allongé.

GalerieModifier

Présentation
Avatar Bakuzan (humain)






PersonnalitéModifier

Il s'agit d'un combattant dangereux à cause de sa nature violente. Ses adversaires l'ont appris à leurs dépends et se sont fait massacrés lorsqu'ils l'ont combattu. Toute personne susceptible de faire de l'ombre à sa réputation est susceptible de s'attiser sa haine et ses envies meurtrières. Suiryû en est un exemple. Bakuzan veut aussi tuer tout ce qu'il méprise : faibles, lâches, etc...

Cet homme a tellement d'ambition et d'orgueil, que durant la finale il réalisera que Suiryû était plus fort que lui et en éprouvera de la jalousie. Cette déception le convaincra de tenter sa chance en tant que monstre pour devenir l'être vivant le plus puissant du monde puisqu'il a échoué en tant qu'humain. Bakuzan osera avaler plusieurs cellules de monstre sans réfléchir aux risques éventuels.

Après transformation en monstre, il est devenu totalement brutal et sans retenue. Il devient plus arrogant qu'avant, mais il est vite remis à sa place par Mutant qui lui fait comprendre qu'il est encore loin de son niveau. Cette confrontation fait alors réaliser à Bakuzan son rêve le plus profond : torturer les plus faibles que lui, c'est ce qui l'amuse le plus. Bakuzan se délecte de la violence et de la souffrance, morale et physique, mais ça, il a mis beaucoup de temps avant de le comprendre.

HistoireModifier

Avant le début de l'histoireModifier

Bakuzan gagna sa notoriété en remportant 2 sessions du Super Fight. Sa force fut reconnue et on le déclara comme le plus puissant participant de l'histoire de ce tournoi. Pourtant, on raconte qu'il n'a pas encore montré sa véritable puissance alors qu'il a massacré ses ennemis sur le ring grâce à son Art de l'assassinat infernal.

Arc du Super FightModifier

Charanko remarque sur une feuille annonçant les participants au 22ème Super Fight que Bakuzan est un favori.

Il apparaît lors de la cérémonie d'ouverture du 22ème Super Fight ou le commentateur le présente avec enthousiasme. Cependant, quand il voit que Suiryû a autant de succès que lui si ce n'est plus, il se dit qu'en le tuant il deviendrait incontestablement le plus puissant des artistes martiaux. Son regard noir n'échappe pas à Suiryû qui l'ignore.

Quand son rival vainc d'un seul coup de pied Éclairomax, il n'est pas du tout impressionné.

Quelques minutes plus tard, il circule dans les couloirs, et en passant à côté de la salle de diffusion, entend le commentateur et ses collègues débattre dans la panique pour savoir s'il faut évacuer le stade à cause des monstres à proximité. Il rentre et déclare à tous ceux présents dan la pièce que c'est inutile d'évacuer : les plus grands experts d'arts martiaux au monde sont réunis dans ce lieu,
Bakuzan VS Charanko

Bakuzan VS Charanko

le monstre en les attaquant ne risque que de se faire massacrer, et s'il le faut il ira le tuer lui-même.


Arrivé pour son combat contre Charanko, il impose une atmosphère de peur. Les brancardiers et le médecin son prêt à foncer pour récupérer Charanko une fois qu'il sera blessé (même l'arbitre est prêt à arrêter le combat à peine sera-t-il commencé). Guère captivé par ce tournoi, il se dit qu'il va montrer ce qu'est un véritable artiste martial en montrant à tout le monde un combat à mort. Il menace d'un regard meurtrier son ennemi en le prévenant qu'il a intérêt à être plus concentré que jamais pour prendre ses coups mortels. Cependant, parce qu'il terminait de renouer sa ceinture, le jeune homme bizarre lève la tête en n'ayant visiblement rien écouté. Dans sa tête, Bakuzan le voit déjà mort. L'arbitre clame le début du combat, mais aucun des 2 combattants ne bouge. Bakuzan est perplexe... Il sent que la garde de son ennemi est totalement ouverte. Pris d'un doute, il s'avance doucement sous le regard inquiet de l'assistance. Il s'adresse à Charanko, lui expliquant que son immobilité traduit son niveau d'amateur.
Charanko bat Bakuzan

Bakuzan battu avant d'avoir fini d'expliquer son attaque finale

Charanko n'est qu'un amateur non-entraîné ne sachant même pas prendre une simple pose de combat ou que son corps est paralysé par la peur. En tout cas, puisqu'il est faible à ce point, Bakuzan prend ça pour une insulte. Or, le jeune homme confirme avec innocence qu'il entre dans le monde des arts martiaux, et il lui demande même poliment de lui faire une démonstration. Prêt à faire exploser sa colère silencieuse, le démon accède à sa demande en préférant lui avertir de la façon dont il va l'exterminer. Il lui mime doucement un coup après l'autre : le Coup de pied bas bousilleur de démons qui lui fauchera les jambes qui en seront brisées, le Coup de pied circulaire tueur d'ours qui lui fracturera le bras, le Poing dévastateur qui lui explosera les intestins, et enfin le Tranchant de la main de la descente en enfer qui lui fendra le crâne. Après quoi, Bakuzan prend un sourire sadique en annonçant que cet enchaînement lui fera quitter le monde des vivants. Comme son dernier mime implique de poser sa main sur la tête de Charanko, ce dernier lui inflige un uppercut en rappelant qu'il voulait pas qu'on touche sa tête, ce qui éjecte le démon dans les airs. Cogné puissamment, il atterrit la tête la première sur le sol, hors de l'arène. Il est éliminé. Des brancardiers et un médecin sont appelés de toute urgence. Le dénouement est une immense surprise pour l'assistance entière.


Bakuzan revient sur le ring à l'occasion de la cérémonie de clôture du 22ème Super Fight.
Mutant ramasse Benpatsu

Mutant rentre dans le stadium.

Il jette un regard haineux à Suiryû qui est décoré champion pour la 5ème fois. Puis, alors que les hauts-parleurs faisait retentir une alerte comme quoi les vigiles de l'arène qui étaient dans les couloirs auraient été tous mis KO, des créatures ailées surgissent du ciel et atterrissent au milieu des participants. Les Trois Corneilles tiennent dans leurs bars des participants censés être envoyés à l'hôpital : Logic, Bouffi et Baboum. Le premier à s'enfuir est Benpatsu, mais il est rapidement renvoyé dans l'arène par un nouvel arrivant : Mutant. Le monstre de niveau Dragon dit que maintenant que tous les participants sont réunis, ils vont devoir devenir des monstres.

Mutant les traite de minables qui font honte aux arts martiaux dans cette compétition, et il commence par dégager Vipaire au poing et Éclairomax qui tentaient de lui barrer la route. Il finit par se présenter comme Mutant, lieutenant de l'Association des Monstres. Le commentateur reconnaît son identité de premier champion du Super Fight. Il leur expose qu'ils devraient savoir que c'est inutile de lui résister et leur expose comment il a été battu il y a quelques années. Il explique qu'il a choisi de devenir un monstre grâce à cette organisation. Ainsi, Mutant a acquis une puissance incommensurable, et il leur demande de l'écouter encore plus attentivement. La poignée de germes de chair qu'il vient de jeter à leurs pieds est ce qu'il appelle des "cellules de monstre". Ils doivent en manger pour devenir des monstres, rejoindre l'Association des Monstres, et obtenir une puissance surhumaine. Cependant, s'ils refusent, ils devront mourir. Logic bondit, rempli d'avidité, et en dévore un exemplaire en vitesse. Sans plus tarder, l'artiste martial à lunettes se change en créature horrible sous le regard de l'assistance. Comme s'il était enivré de rage et de force, il attaque Bouffi pour se venger de sa défaite à leur combat. Immédiatement, Choze surgit dans le dos du monstre et lui brise la nuque.

Après ça, Choze fait des suppositions sur les cellules de monstre et choisit d'en ingérer une pour atteindre sa puissance cachée dans ses gènes d'être parfait. Choze devient alors une créature cornue impressionnante, et
Nouveaux subordonnés de Mutant

Suiryû défie les nouveaux subordonnés de Mutant.

il décrit toutes ses impressions. Captivé par cette transformation, Choze frappe Jakmen, ce test de force suffit à éjecter Jakmen hors du ring, inconscient. Choze est comblé et projette de bientôt se venger du faux Charanko qui l'a humilié et en bâillant. Mutant est satisfait de manière inattendue par cette recrue très prometteuse. Mutant confirme que le résultat de l'ingestion d'une cellule dépend du niveau du sujet de base, d'où son intention d'enrôler de nouveaux soldats dans ce tournoi où les participants seraient surement plus forts que la moyenne. Le monstre de niveau Dragon enjoint à présent à ce que d'autres artistes martiaux en mangent de leur plein gré, car les forcer à les ingérer ne fonctionnerait pas. Benpatsu, Hamkichi et Volten saisissent cette offre comme une occasion selon leurs raisons et mangent des cellules de monstre. Les trois combattants deviennent alors des monstres redoutables au grand plaisir de Mutant. Alors que la plupart des humains restants paniquent, Suiryû lui défie l'équipe de monstres.


En attendant, il demande aux autres de faire ce qu'il veulent, comme regarder les corbeaux par exemple. Mutant ordonne aux nouveaux monstres de tuer l'ennemi de l'association. Sans trop de surprise, Suiryû vainc facilement Benpatsu, Hamkichi et Volten, quoique le dernier était le plus dangereux et que Suiryû dût le frapper avec le corps de Benpatsu. Bakuzan observe attentivement Suiryû.

Bakuzan restera passif pendant un bon moment, même après la défaite incroyable de Choze contre Suiryû après un duel épique.

Pendant tout ce qui se produit par la suite, il se met en retrait et descend même sans se faire remarquer du plateau de combat pour regarder tranquillement les affrontements entre artistes martiaux humains et artistes martiaux monstrueux. Suiryû qui est en difficulté et fortement blessé contre les Trois Corneilles lui demande son aide à lui qui est censé être fort. Le démon lui répond calmement qu'il n'a pas eu le divertissement qu'il souhaitait en regardant ces derniers combats. Il n'a trouvé que des faibles. Cependant, c'est en regardant la finale qu'il a vu que Suiryû était bien différent des autres, il est fort. Bakuzan lui dit qu'il constate à quel point il a une belle vie, une maison, une réputation,
  • "Je vais devenir un monstre !"
  • imprévu
et par-dessus tout : il est plus fort que Bakuzan lui-même, il le reconnaît. Il n'aura jamais la chance de l'égaler. Suiryû acquiesce mais veut savoir où il veut en venir. Bakuzan lui montre alors toutes les cellules de monstres qu'il a dans sa main, et annonce qu'il a décidé de prendre la voie du monstre ! Le double-champion se met à dévorer sans s'arrêter toutes les cellules de monstre et continue de crier. Puisqu'il ne deviendra jamais l'humain le plus fort, il va devenir l'être vivant le plus puissant du monde grâce au pouvoir des cellules de monstre. Bakuzan n'en laissera pas une miette à Suiryû qui a déjà signé son arrêt de mort de toute manière. Mutant remarque le nouveau candidat à l'Association des Monstres. Mutant rappelle au retardataire que chacun n'a droit qu'à une seule cellule, ce à quoi Bakuzan lui répond de la fermer. Bakuzan ayant fini de tout avaler, il hurle qu'il sera le second à se transformer en une créature aux pouvoirs inimaginables, et il lui montrera la différence de puissance. Alors qu'il dit ceci, Bakuzan ressent une douleur insupportable dans son ventre et tombe à terre en convulsant avant de perdre connaissance. Mutant se moquera de lui en disant qu'il a trop avalé de cellules de monstres pour que son corps puisse le supporter et accepte la monstrification. Mutant conclut qu'il mourra, ce n'est qu'une question de minutes.


Bakuzan coupe la retraite

Surprise champion !

Pourtant, il réapparaît quelques instants plus tard, en pleine forme et monstrueux. Alors que Suiryû bondissait dans les airs pour sortir du stade par le ciel, il surgit et prévient que c'est maintenant que les choses intéressantes commencent. Il prend sa revanche sur Suiryû en lui montrant sa toute nouvelle puissance. Une fois projeté au sol avec fracas, Suiryû est suivi à l’atterrissage par Bakuzan. Mutant est très surpris : il ne s'attendait pas à voir survivre à une ingestion massive de cellules de monstre un participant comme lui. Bakuzan lui rétorque férocement qu'il s'occupera de lui après avoir réglé le cas de Suiryû. Mutant remarque son insolence, mais il n'en a cure, car son niveau de fléau est Dragon : jackpot ! Il est donc en mesure de battre aisément un héros de classe S, ce que confirme avec arrogance Bakuzan. D'abord, il va tabasser Suiryû pour lui prouver qu'il est bien l'homme le plus fort de l'histoire du Super Fight. Suiryû n'a pas le temps de se relever : il est mis KO par une rafale terrible de coups de poings.


Une fois qu'il s'est occupé de Suiryû, Bakuzan est interpellé par son autre rival qui lui demande de le suivre jusqu'au repaire de l'Association des Monstres. Bakuzan est offensé qu'on veuille le subordonner, lui, un surhomme. Mutant lui demande de se calmer, il n'est un monstre depuis peu qu'il est déjà dans l'ivresse du pouvoir. Mutant aimerait lui faire adopter une attitude convenable pour le présenter au Roi des Monstres. Bakuzan est surpris d'entendre ce nom, le recruteur lui explique alors qu'il s'agit du chef de l'Association des Monstres ainsi que, assurément, du plus puissant de tous les êtres vivants de la surface de la Terre. Et de la même façon, il existe bien des monstres encore plus fort que Bakuzan, y compris Mutant. Pour ces raisons, il doit apprendre à se contrôler et comprendre sa place. Ce discours ne fait qu'arracher un rictus à Bakuzan qui exécute un coup de poing qu'esquivera Mutant en inclinant sa tête. Bakuzan se prétend le plus fort. Il enchaîne en attrapant l'épaule de Mutant pour découcher un coup de pique du coude de l'autre bras droit vers la tête : deux doigts suffisent à Mutant pour bloquer la pointe. Un bref instant, Bakuzan est perturbé, mais il n'abandonne pas et projette ses deux poings gauches vers son ennemi. Alors, par un roulement de son bras droit, Mutant dévie les coups de poing et dégage le harceleur qui est écrasé dans les gradins dans l'élan. Cette fois, c'est avec une rage immense que Bakuzan saute dans les airs et fond sur sa cible en réalisant une rafale de coups de poings. La réponse de Mutant n'est qu'une série de parade rien qu'avec son bras droit, restant immobile et de profil. Bakuzan est ébahi de cette défense impénétrable. Tout-à-coup, un coup de poing d'une puissance phénoménale passe à côté de Bakuzan qui esquive en se penchant brusquement. L'onde de choc rase une façade entière du stadium, et Bakuzan commence à être terrifié. Comme il semble moins enclin à combattre, c'est l'occasion pour le lieutnant de l'Association des Monstres de lui faire la morale. Lui posant sereinement sa main sur une épaule, Mutant lui fait comprendre que d'autres monstres comme lui peuvent raser plusieurs cités, ce à quoi est sans doute préparée l'Association des Héros. Mais les monstres ne peuvent se livrer librement à la destruction justement parce que les héros fonctionnent en coordination et traquent en permanence les monstres. Peu-importe sa force, un monstre seul finit toujours par être tué par des héros.
  • Mutant remet à sa place Bakuzan.
  • Bakuzan est enfin attentif aux paroles de Mutant.
Or, si les monstres s'unissaient, cela pourrait changer la donne : voilà la raison à l'existence de l'Association des Monstres. Les monstres se regroupent en organisation, se cachent et se battent ensemble. L'Association des Héros ne s'est jamais doutée de se rassemblement secret. Peu-importe à quel point Bakuzan est devenu vraiment puissant, il y aura toujours quelqu'un de plus fort que lui, et il n'a aucune chance de survivre tout seul. Mutant commence à partir en commentant que c'était amusant de jouer avec des gamins de son espèce, mais qu'il y a quand même danger à traîner. Ils doivent repartir pour leur quartier-général, à la zone abandonnée de Ville Z.


Maintenant qu'il a entendu qu'il existait des monstres plus puissant que Mutant et lui dans cette association de monstres, le double-champion comprend qu'il est encore loin d'être le plus fort. Tant pis. Défiguré, Suiryû marmonne qu'il n'a plus envie de se battre pour l'instant et qu'il n'est pas l'ennemi de Bakuzan à ce qu'il sache. En
Bakuzan s'amuse à torturer Suiryû

Bakuzan commence à s'amuser avec Suiryû.

l'attrapant par les cheveux pour le soulever, Bakuzan lui dit que sa monstrification lui a fait comprendre ce qu'il est : quelqu'un qui adore torturer les plus faibles que lui, c'est sa seule raison de vivre, et il veut être libre de s'y exercer. Ça lui fait un bien fout de le reconnaître, et c'est pour ça qu'il cherchait à être fort. Suiryû s'arrache des cheveux afin de tomber de l'emprise de son tortionnaire. Il se relève et boîte en tournant le dos à Bakuzan. Cet élan de force en pleine agonie surprend Bakuzan, et il tape du pied pour estropier la jambe de Suiryû. Réitérant le geste sur le pauvre homme à terre, la victime pousse un cri de douleur pour la première fois, ce qui est un plaisir pour le monstre. Une telle scène montrée en public porterait sûrement un grand coup à sa popularité d'après le commentaire du tortionnaire. Bakuzan rajoute en souriant tous les reproches qu'il a envers ce quintuple-champion qu'il a toujours jalousé. Ce qu'il souhaite, c'est de le faire souffrir jusqu'à ce que ses meilleurs souvenirs disparaissent avant sa mort. Suiryû supplie qu'il l'épargne en reconnaissant sa défaite. Pour la prochaine phase, Bakuzan lui ordonne de lui lécher le pied, et peut-être qu'il pardonnera cet être pathétique. A force de ramper, Suiryû arrive aux pieds de Bakuzan, et posant une main sur un orteil, il le tord brutalement, ce qui fait très mal à Bakuzan qui peste contre Suiryû. Le pitoyable champion commence à ramper pour sa vie et à crier à l'aide pour que des héros viennent le secourir. Bakuzan rappelle le plan engendré par les monstres. En conséquence : tous les héros sont occupés ailleurs. Suiryû ne sera ni entendu, ni secouru. Comme Suiryû rampe vers Vipaire et Éclairomax, les deux héros de classe A désormais inconscients, Bakuzan s'en mêle et écrabouille Vipaire, décrivant que c'est à cela que ressemble le désespoir. Surprenamment, Bakuzan relève son pied et ne voit rien dans l'empreinte. Le héros de classe A vient d'être déposé un peu à l'écart du ring par un nouvel arrivant qui n'est pas inconnu de visage à Bakuzan. Il explique comprendre pourquoi l'équipe technique avait arrêté de le pourchasser dans les couloirs en lui laissant le temps de se changer, et aussi ce qu'était le tintamarre qu'il entendait à l'extérieur. Héros qu'il est, il répond présent à l'appel de Suiryû. Il le félicite pour ce qu'il a accompli tout seul, mais il va se charger du reste. Sur ce, Chauve Capé s'avance vers Bakuzan.


Cet affront du nouvel arrivant fait éclater de rire Bakuzan qui le sous-estime. Il avait presque oublié qu'i était devenu un monstre et que ça allait forcément attirer des héros jusqu'à lui.
  • L'effronté est de retour.
  • Bakuzan pulvérisé
Après qu'il ait proféré quelques propos méprisants, il s'interrompt pour reconnaître avec effroi celui qui l'a vaincu en un seul coup lors du tournoi ! Mais son interlocuteur ne voit pas de quoi il parle. Bakuzan se rassure en se persuadant qu'il y a eu triche, et se décide à assouvir sa vengeance. Il assène au héros un Coup de pied bas bousilleur de démons, suivi d'un Coup de pied circulaire tueur d'ours et d'un Poing dévastateur en pleine face. Il rit aux éclats en s'impatientant d'entendre les cris de souffrance de son ennemi, mais il n'en est rien. Chauve Capé continue de rester impassible à ses coups et répète qu'il ne se souvient pas de Bakuzan, et que de toute façon, est-ce censé être un problème ? Finalement, le Dragon se résout à le tuer sans chipoter, lui, ainsi que tous les minables inconscients qu'il protège derrière lui. Bakuzan abat le Tranchant de la main de la descente en enfer sur son ennemi juré qui répète une dernière fois que ça ne lui revient pas en mémoire. Une explosion s'en suit, et quand la poussière se soulève, on découvre Bakuzan à moitié déchiqueté par un seul coup de poing du super-héros.

Compétences & PouvoirsModifier

Compétences brutesModifier

Force
magistral
Il est réputé pour avoir des capacités physiques au-delà de la moyenne constatée parmi les autres artistes martiaux. Il tue souvent ses ennemis d'après le commentateur. Malgré tout, il avoue que Suiryû est plus puissant que lui.
  • Piques
  • Coup de pied bas bousilleur de démons
  • Coup de pied bas bousilleur de démons
  • Coup de pied circulaire tueur d'ours
  • Coup de pied circulaire tueur d'ours
  • Poing Dévastateur
  • Tranchant de la main de la descente en enfer
  • Tranchant de la main de la descente en enfer

Néanmoins, une fois devenu un monstre, Bakuzan a acquis deux autres bras et une puissance physique très importante. Il peut produire par ses attaques des secousses terribles même si sa force est encore loin de rattraper celle de Mutant.


Résistance
magistral

Sous sa forme de monstre, on a pu le voir s'en sortir indemne après avoir été envoyé dans les gradins. Suiryû peut cependant lui tordre un orteil avec ses dernières forces.


Réflexes
surhumain

Bakuzan a une vitesse de frappe très élevée.


Endurance
élevé

Bakuzan est un minimum endurant. Après s'être fait cassé un orteil par Suiryû, n'est pas longtemps perturbé par la douleur.


Piques P-mangaModifier

Sous sa forme monstrueuse, ses piques aux articulations et sur le crâne lui sont utiles pour empaler.

TalentsModifier

Art de l'assassinat infernal (闇地獄殺人術, Yami Jigoku Satsujin-Jutsu)
surhumain

Bakuzan utilise un art martial particulier sur lequel on n'a pas beaucoup d'informations. Il pratique cet art martial de manière si dangereuse qu'il peut infliger un massacre à son ennemi. L'Art de l'assassinat infernal vise à infliger les dégâts les plus mortels au possible.

Une fois devenu un monstre, Bakuzan peut utiliser cet art martial de façon encore plus dangereuse, d'autant qu'il l'utilise désormais avec 4 bras.

  • Coup de pied bas bousilleur de démons (鬼泣き下段蹴リ, Oni Naki Gedan Keri) : Bakuzan inflige un coup de pied dans les jambes, destiné à les briser.
  • Coup de pied circulaire tueur d'ours (熊殺し中段蹴リ, Kuma Koroshi Chūdangeri) : Il s'agit d'un coup de pied au niveau du bras. Le membre doit se casser à l'impact.
  • Poing dévastateur (修羅正拳突き, Shura Seikendzuki) : Un coup de poing est infligé directement dans le ventre de l'adversaire. Le choc est censé détruire les intestins.
  • Tranchant de la main de la descente en enfer (地獄廷リ手刀, Jigoku Okuri Tegatana)[2] :Cette attaque consiste en un coup du tranchant de la main sur la tête. Bakuzan peut fendre le crâne de sa cible par ce coup.


CombatsModifier

Adversaires
Vainqueurs
Contexte
MortsMort
Bakuzan
VS
Charanko[3]
Charanko
One-Shot éclair
 
Bakuzan
VS
Mutant[4]
Mutant
Abandon
 
Bakuzan
VS
Chauve Capé[5]
Chauve Capé
One-Shot éclair
Bakuzan

Différences manga/animéModifier

Bakuzan frappe en rafale

Bakuzan VS Mutant dans le manga

  • Dans l'animé, on ne voit de son combat contre Mutant que le coup final par ce dernier et il n'y a pas l'instant où il demande à Suiryû de lui lécher les pieds et où Suiryû lui casse un orteil.[4]
  • La mort de Bakuzan est censurée dans l'animé de sorte que l'angle de caméra ne montre pas l'intérieur de son corps pulvérisé.[5]

Détails supplémentairesModifier

  • Bakuzan a une forte ressemblance avec Ryu de la série de jeux vidéos Street Fighter.

CitationsModifier

«Quand des artistes martiaux échangent des coups ce n'est pas un sport, c'est un combat à mort.»

Bakuzan, donnant son point de vue sur le championnat d'arts martiaux[6]

RéférencesModifier

NavigationModifier

Monstres
Canon
BakuzanBenpatsuBonhomme de neige géantBorosCalinouCancrelatte
CarniplanteCarnipoulpeCheum FührerChozeCigalarve Âgé de 170000 Ans
Cochon TirelireColonel GorilleCoupe-TêteCrabotaureCrap-Homme
Crapaud-TaureauDestrochloridiumDieuDivinsecteDragotaupeDrakulDémarron
Empereur ClochardÉvadés monstrifiésEvil Eggs 05
L'Exécuteur à l'Épée DémoniaqueFaucon, Aigle, Épervier et VautourFaux Chenapon
FildelampFlame la Flamme InfernaleFree-TureG4G5GarohGigarocGlimace
Grande Scolopendre PatriarcheGrand RexGrobinetHamkichiHaragiri
Homme-AraignéeHomme-pieuvre avec des griffesHomo ApwalusHydromal Naturel
JansivLogicLombric de TerreLéviatankMaiko PlasmaMaléfiquœilMaléfixe
Mante le JoliMaousMédusalguesMessager des profondeursMiaou
Mineurs monstrueuxMiretteMonstre invisibleMonstres aux pouvoirs spéciaux
MorphalMorveduseMousmétiqueMutantMutatronOiseau géantPoisson Charge
Poissons Docteurs FousPoursuiveurs monstrueuxPoussinPrincesse Supersado
PsychopoulpePsykosPuantorRed BouleReptilangueRhinoféroceRoi des cieux
Roi des EnfersRoi des fauvesRoi des MonstresRoi des monstroterres
Roi des profondeursRoi des temps anciensScaravageurScolopendre Aînée
Scolopendre JuniorSécatoroiSuper-mouseTignasseTireur d'élite monstrueux
Les Trois CorneillesTuningosaurus YO649Z mark IIUnicorneVaccine-manVacuuma
VentilateurVoltenWindZoosperme Noir
Hors-série
CarapadonCasse-DalleCigadulte Âgé de 170000 AnsÉmail DentaireDelorean
Fantôme à Trois YeuxLes Frères TempêteHimawariHohojiroMistigrizzly
Poisson des TénèbresRadiableSoja MaigreletTorréfacteurTrionyx
Exclusif au webcomic
Flamme InfernalePrincesse MatuvueRafale
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .